APOLLO 18 – sortie DVD- L’arnaque du siècle

Synopsis

En 1974, la mission Apollo 18 fut classé secrète. Elle confirmait l’existence d’une forme de vie sur la lune. Ce film est un montage des archives de l’époque… Tintintin (musique dramatique)

En 1999 paraissait sur les écrans un petit film sympathique nommé Blair Witch project. Sympa même si ce truc ne supporte que difficilement une seconde vision. Disons que cette chose interrogeait la narration au cinéma en simulant le réel à coup de DV et nez qui coule.

Un peu plus de dix ans plus tard, nous avions eu la perle [REC] et l’intelligent Diary of the Dead de Roméro (sans parler du subtil discours sur la télé réalité des différents Scream de Wes Craven). Avec ces films, nous avions un côté divertissement secondé par un discours sur l’image. Puis il y eut les succès, édifiant de bêtises, des Paranoramal Activity qui interrogent largement sur l’exigence (supposée) des spectateurs au cinéma.

Voir un film sur votre ordinateur en Screener est déjà une faute de goût extrême, mais payer votre place pour voir une image « dégueulasse » sur grand écran l’est bien plus. Je vous aurais volontiers donné le lien pour voir en streaming  Apollo 18 plutôt que vous dépensiez un sou pour cette arnaque cinématographique à grande échelle (alors que d’autres films bien plus méritants n’ont eu d’accès que par le DTV – direct to video) mais les services Mégaupload sont down (peut-être pour une autre raison que pour le non respect du droit d’auteur).

Qu’apporte donc, dans le monde du cinéma au rabais, l’expérience Apollo 18 :

Lire la suite

The Descendants – Comme un cri sous l’eau

Même s’il commence légérement à glisser de beau gosse mûr, à  vieux beau un peu triste à voir à force de nous parler de son chien plutôt que de se marier, force est de constater que Georges Clooney est un excellent acteur. De la comédie chez les frères Coen ( O’Brother) , en passant par le thriller politique (Michael Clayton), au pamphlet anti militariste ( Les chèvres du Pentagone, Les rois du déserts), il a su prouver sa capacité à jouer dans un large registre. Sauf celui du drame.
C’était jusqu’à The Descendants, film d’Alexander Payne (Mr Schmidt, Sideways) nominé aux Oscars dans la catégorie meilleur film, et pour lequel Clooney est nominé lui aussi pour le meilleur rôle masculin. Clooney qui assumerait enfin son âge dans un drame ? ça rend curieux c’est évident

Lire la suite

THE LAST WINTER – Une lueur dans le blizzard

Nous avions abordé la déliquescence du cinéma hollywoodien contemporain dans l’un de nos premiers articles afin d’en dénoncer l’auto-citation constante jusqu’au Tintin de Steven Spielberg. La nomination aux Oscars de The Artist, film citatif par excellence, prouve le bien-fondé de cette théorie. Ce sont des petits films indépendants, trop souvent destinés à la vidéo, qui parviennent à se démarquer courageusement tout en développant des univers déjà connus.

Alors que Larry Fessenden (le fils de Jack Nicholson, excusez du peu) tenta l’originalité à tout prix dans l’étonnant mais maladroit Wendigo, c’est en réinventant un classique du cinéma de genre qu’il réussit son pari : donner une vision personnelle à travers son film. Ce film, c’est The Last Winter.

Lire la suite