Mortal Kombat – Finish me ! Pleaaase !

Nous voici repartis dans les confins de la nébuleuse obscure des films improbables. Souvenez-vous, nous avions dernièrement exploré la planète d’un japonais en slip géant qui se battait contre un monstre à tête de quéquette (dans Big man japan)… Impossible de trouver plus consternant ? Ce serait bien mal nous connaître ! Tandis que Le Captain Mac Aaron se désinfectait les mains après avoir touché par mégarde le-dit slip géant, je poussais le sonar sur des fréquences inconnues et fit atterrir le canapé intergalactique sur une planète intrigante … Ce n’est que lorsque j’entendis : « FINISH HIM ! » que je compris notre triste sort…

Synopsis :

Johnny Cage, un acteur de film d’art martiaux en mal de reconnaissance, Liu Kang, un guerrier qui veut venger la mort de son frère, et Sonya Blade, une belle détective, font équipe avec Lord Rayden, dieu du tonnerre. Ensemble, ils doivent remporter le tournoi Mortal Kombat organisé par un puissant guerrier: Shang Tsung .
S’ils échouent, ce sera la fin de l’Humanité…

Non, vous ne vous trompez pas: le scénario tient bien sur un mini post-it.
Mortal Kombat, ou plutôt Mortal Kombat 1 (parce qu’ils continuent à en faire !), c’est un peu le film X du cinéma de bastons : les scènes de bastons s’enchaînent, vu qu’on est là pour ça, mais sans scénario autour. Une fin de combat, hop! Scène suivante pour le début d’un autre! C’est bien pour les amateurs du genre, mais faut pas venir pour l’histoire…
Pour le gore vous pouvez aussi rester chez vous, car pour ça il faudrait du budget. Mais tout a dû passer dans le cachet de Christophe Lambert (qui a rigolé ?) qui incarne Lord Rayden.

Ah non, j’crois pas !

Ah, ok, pardon Christophe, ce n’était qu’une hypothèse, calme toi ! C’est donc avant tout un film 100% tatane dans le buffet, et rien n’a été laissé au hasard.
Les chorégraphies de combats sont évidemment primordiales, et on a droit à un joli festival des désormais classiques « pirouettes qui servent à rien mais ça fait cool ». 

Regardez bien, y’a jamais personne autour des voltigeurs… Une cabriole, une roue et une galipette en l’air. C’est plus un film, c’est un atelier gymnastique !

Bien sûr, qui dit bastons dit bruitages ad’hoc pour les coups portés, et visiblement ils sont surtout faits à base de fruits et légumes. Le film vaut le coup juste pour ce superbe coup de pied chassé dans le plexus d’un mec,  sur un bruitage de ce qui ne peut qu’être une sorte de pastèque écrasée sur un lit de tomates molles. Et nous de nous demander « Mais en quoi il est fait le torse de ce mec pour faire ce bruit de Moussaka ? »

Une attention toute particulière a aussi été apportée aux dialogues : « Hiyaa, Ehoww, Yaah ! Hiin ! » Et voilà… On tient 50 % des répliques du film, ce qui avouons-le est un vrai gain de temps pour le scénariste, si tant est qu’il y en ait eu un. Pas vrai, Christophe ?

Ah non, j’crois pas !

Jamais content celui-là !

Ah, on allait oublier la B.O ! Et c’eut été très dommage ! Parce qu’en 1995, en pleine période Dance/techno-truc, la production a fait le choix audacieux de s’orienter vers de la techno dance.
Un seul morceau où un gars crie « MORTAAAAL KOMBAAAAAT !!! » (au cas où on aurait un doute sur le nom du film). Ce morceau est balancé à plein tube dès qu’un combat commence. Pour un peu on s’attendrait à voir débarquer Ophélie Winter, Charly et Lulu pour la Dance machine 18 !

Bien sûr qui dit Mortal Kombat dit monstres et effets spéciaux.
Il y a des créatures, des pouvoirs, et tout et tout. Frottons nous donc les mains de jubilation car c’est un régal ! Déjà le grand boss qui organise le tournoi, c’est Shang Shung (et non Bo Bun, son cousin qui bosse dans la restauration). Shang Shung son truc, c’est de voler les âmes des gens quand il les a battus et aspirer aussi leur force (chacun ses hobbies après tout). En tout cas,  ça le met dans un drôle d’état des fois.

A moins qu’il ait besoin d’âmes pour favoriser son transit intestinal…

Notre Shang Shung est épaulé par Goro, un machin à quatre bras encore plus bête qu’un troll des cavernes qui, après avoir vaincu des milliers d’opposants au cours des siècles passés, se fait bêtement pousser comme une crotte du haut d’une falaise par un mortel (véridique).

Bon, par contre, en déodorant, il coûte un bras (ou quatre!)…

Autre flèche à son arc, Shang Shung a à ses côtés l’empereur, qui est terrifiant… De ridicule. A moins que son but ne soit de nous tuer de rire …

Merde, ils sont cons, j’ai fait dans mon froc !

Toutes ces histoires de vols d’âmes et de forces, ça doit expliquer la présence de Christophe Lambert, autre mec qui avait l’habitude de prendre la force des immortels qu’il décapitait dans Highlander.

En parlant de lui, il a l’air d’adorer ses pouvoirs magiques qui sont ultra bien faits aussi. Attendez, Dieu du tonnerre, c’est Thor quand même ! Ca donne droit à avoir des éclairs sur les doigts et dans les yeux, et ça autorise à prendre une simili voix grave pour faire mystérieuuuux ! C’est cool, non ?

Ah non, j’crois pas !

Décidemment celui-là !

Ce n’est plus une surprise, on aime vous garder le meilleur pour la fin. Et là, le meilleur, c’est la grande performance capillaire de Liu Kang. C’est quand même le seul combattant qui a en permanence à ses coté son coiffeur perso qui lui refait une petite mise en pli entre deux taloches. Encore plus fort que Farah Fawcett dans Drôle de Dames !

Grâce à Petrol Hann, mes cheveux occupent la moitié de l’écran.. Et j’aime ça ! Par contre, ça fait 3 fois qu’on me prend pour un cocker c’est pénible.

Avant que nous ne redécollions de la planète Mortal Kombat, sachez que ce petit bijou de gros n’importe quoi, qui fera la joie de vos soirées entre potes, est disponible en haute définition depuis cette année. Et là, même Christophe est obligé d’être d’accord ! Ca déchire !

Merci maître… Je ne sais que dire…

Mortal Kombat , de Paul W.S. Anderson avec Robin Shou, Linden Ashby, Bridgette Wilson, Cary-Hiroyuki Tagawa, Christopher Lambert

Disponible en Blu ray

Professeur Wicked

Publicités

4 réflexions au sujet de « Mortal Kombat – Finish me ! Pleaaase ! »

  1. c’est vrai qu’il est tres mauvais ce film !!!
    mais j’avoue que quand il est sorti j’avais été le voir au cinéma et comme j’étais un ado débile et sans aucun bon gout ciné je l’avais trouvé bien !!!!
    (qu’est ce qu’on peut être con ^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s