Rock n’ Love – Faites l’amour pas la guerre !

Plongée au cœur d’un festival rock écossais comme si on y était, voila un petit film indépendant qui ne paie pas de mine mais pétille comme une chanson pop.

Synopsis :
Adam, pop star américaine, du groupe The Make et Morello, une jeune rockeuse britannique indé, des Dirty Pink’s doivent se produire dans le même festival rock : T in the Park en Écosse. Alors que tout les oppose et qu’ils ne se supportent pas, ils se retrouvent menottés l’un à l’autre. Comment vivre le festival ainsi enchaînés – voir leur conjoint, dormir, se laver… et surtout, comment assurer leur concert alors qu’ils ne peuvent pas se séparer ? Malgré tout, petit à petit, Adam semble commencer à apprécier la situation…

Les Britanniques ont le rock dans le sang. C’est un fait. Les Beatles, les Rolling stones, Led Zeppelin, Deep Purple, Iron Maiden, les Who, les Pink Floyd, Def Leppard, Queen, Blur et on en passe des dizaines, sont là pour le prouver.

Pour qui a déjà séjourné sur l’île même une courte période, l’importance du rock dans la vie de tous les jours saute aux yeux, et aux oreilles. Du coup quand un film indépendant écossais se propose de nous plonger au cœur du plus gros festival rock d’ Écosse, « T in the Park », sponsorisé par la bière locale Tennant, on sait d’avance que nos esgourdes vont être aux anges et qu’on va passer un bon moment dans un milieu hautement alcoolisé.

Rock in Scotland

Et on ne s’est pas trompé. Rock ‘n’ Love (You Instead en V.O) épouse dans le fond et dans la forme son sujet pour nous livrer une errance cinématographique qui fait écho à celle des festivaliers.
A l’image des personnages qui, l’alcool aidant, passent de l’énervement à l’euphorie, de la haine à l’amour, la caméra portée à l’épaule passe anarchiquement des vagabondages du couple menotté, à ceux des membres de leur groupe (The Make et The Dirty Pink’s) ou encore du manager bedonnant et pathétique des The Make .
Ainsi le récit unique au début se fragmente en mille morceaux à mesure que les groupes se perdent de vue dans la foule, se cherchent sans se retrouver, ou se recroisent par hasard. Le tout est ponctué de prestations rock authentiques filmées lors du festival et de prise de vues réelles de la foule . Immersion jubilatoire garantie.

Un film sous forme d'errance comme ses personnages, perdus dans la nuit

Il en résulte, une impression de tournis que quiconque a déjà participé à ce genre de festival connaît bien. Ce sentiment qu’on ne sait plus ni où est sa tente, ni ses potes, ni quelle heure de la nuit il est, mais que tout ça n’est pas grave parce qu’on s’amuse vraiment trop.
C’est donc dans cette ambiance que Adam et Morello se retrouvent malgré eux menottés l’un à l’autre par un illuminé qui distribue de l’amour et part avec la clé. On saluera le joli clin d’oeil cinéphile du scénario qui reprend le scénario des 39 marches d’Alfred Hitchcock (1935) , où Madeleine Carroll était contrainte de suivre le fugitif Robert Donat auquel elle était menottée malgré elle dans la lande écossaise (tiens donc…)
La situation implique évidemment de nombreux moment de comique de situation ( obligé d’aller au petit coin ensemble…) mais aussi moins drôles (comment gérer un crise de couple avec un inconnu accroché à son poignet) qui débouchent sur le message évident  que c’est en apprenant à connaître l’autre et en le fréquentant qu’on apprend à l’apprécier. Nos deux Rock stars se révèlent lentement l’un à ‘autre apprennent à cohabiter et arrivent même à assurer le show sur scène.

Morello et Adam sur scène, le début de l'entente et un moment musical juste mortel.

Rock ‘N Love c’est un peu la version cinéma d’un bon album de Blur, des Scissor sisters ou des Killers.  Drôle, pêchu, parfois mélancolique, mais toujours rythmé à vous coller le tournis avec une seule envie quand ça se termine : se coller la bande originale dans le casque (le morceau titre You Instead est très bon, et la reprise de tainted love de Soft Cell est  géniale)
Attention donc, futur film rock culte en vue en attendant Rock of Ages cet été.
ROCK ON !

Rock ‘n’ Love , un film de David MacKenzie Avec Luke Treadaway, Natalia Tena, Mathew Baynton
Sortie le 18 avril 2012

Pr Wicked

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s