Iron man II – 2010 – Le blues du Golden boy

Iron Man II sort en 2010. Dans ce film Jon Favreau sonde l’âme torturée d’un Tony Stark dont le temps est compté. Le golden boy perdu dans ses excès et livré aux conséquences de la révélation de son identité réelle donne lieu à un film qui s’avère plus sombre que le premier mais non moins convaincant.

Synopsis : Le monde sait désormais que l’inventeur milliardaire Tony Stark et Iron Man ne font qu’un. Malgré la pression du gouvernement, de la presse et du public pour qu’il partage sa technologie avec l’armée, Tony n’est pas disposé à divulguer les secrets de son armure, redoutant que l’information atterrisse dans de mauvaises mains. Ces mauvaises mains justement sont celles d’Ivan Vanko, fils de l’ancien collaborateur du père de Tony qui s’unira à Justin Hammer, ancien membre de Stark Industry humilié par son licenciement de la société et rêvant de vengeance.

Le récit culte d'Iron Man

L’intrigue est largement basée sur ‘Demon in a Bottle’ l’intrigue  des comics d’Iron Man la plus populaire et largement acclamée par lecteurs et dessinateurs publiée dans les années 70. Dans cette histoire, victime des défauts de fonctionnements de son armure, Stark doit livrer cette dernière à l’armée, et sombre dans l’alcoolisme et la dépression, tandis que ses ennemis s’unissent pour en finir avec lui.

Il n’est pas de plus beau héros qu’un héros usé. C’est en tout cas notre humble avis. Plus il est humain plus on peut s’y identifier, et plus on l’aime.
Pour preuve le plus intéressant du malheureusement assez décevant Spider man 3 était la part d’ombre de Peter Parker qu’était le symbiote qui deviendrait Vénom. C’est aussi pour cela que Bruce Banner/Hulk est le plus touchant de tout les super héros à nos yeux, portant ses pouvoirs malgré lui tel un fardeau qu’il ne contrôle pas .
Favreau semble du même avis et toujours aussi soucieux d’inscrire son récit dans la réalité que dans Iron Man I (voir article), il nous montre un Tony Stark au moral et aux idéaux qui déclinent.

Stark condamné à mourir déprime sévère et pète un peu les plombs

Que faire lorsqu’on se sait condamné par l’invention même qui vous a ressuscité et rendu célèbre (son électroaimant contamine son sang au Palladium de manière fatale).
La plupart d’entre nous se disent qu’ils feraient ce qu’ils ont toujours rêvés de faire s’ils se savaient condamnés, et Stark fait le même raisonnement. La différence c’est l’armure… note pour plus tard : ne jamais faire D.J en tenue d’Iron Man chez soi…ça coûte une blinde en réparations.
La dépression de Tony Stark s’appuie sur l’étude que Jon Favreau mena sur celle que connu J. Robert Oppenheimer, le père de la bombe atomique. Ce scientifique était le superviseur du Manhattan Project, le programme militaire et scientifique qui aboutit dans les années 40 à la création de la première bombe atomique. Il déclara en voyant la première explosion atomique : «  Je suis le Temps, qui en progressant, détruit le monde ».
Et oui chez les scientifiques comme chez les super héros, de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités. Sinon gare à la déprime !

Ce second volet est donc bien moins fun que le premier mais ce n’est pas parce qu’il joue moins sur le (grand) talent comique de Robert Downey Jr qu’il en est pour autant moins bon . La mélancolie de Stark permet de donner de l’épaisseur au personnage jusque là désinvolte .
Jon Favreau est ici toujours réfractaire à utiliser Le Mandarin, ennemi juré d’Iron Man dans les comics, pour la raison qu’il possède des pouvoirs magiques ce qui aurait éloigné l’intrigue de la réalité qui lui est chère. Mais l’ennemi que Stark devra affronter ne sera pas décevant.

Mickey Rourke ...who's bad ?!

Si Iron Man I dont on vous parlait ici marquait la résurrection de Robert Downey Jr, ce second volet comporte un nouveau revenant : Mickey Rourke qui tient le rôle de Whiplash.
Fils de l’ancien collaborateur du père de Tony remplit de rancœur contre Stark, Ivan Vanko possède les plans de l’ARC (l’aimant de la poitrine de Stark), et se confectionne des fouets munis du même système particulièrement dévastateurs.

War machine, armure similaire à celle d’Iron Man mais dotée d’armement militaire, s’invite aussi à la fête ce qui donnera d’ailleurs lieu à une baston finale titanesque.
Cette scène d’anthologie où War machine se lance aux trousses de notre héros accompagné d’une nuée de drones fut story-boardée par l’un des grands spécialistes de l’animation, Genndy Tartakovsky. La chorégraphie de cette scène est juste à couper le souffle et croyez nous avec un bon home cinéma la mâchoire vous en tombera.

Une baston finale anthologique !

Le film datant de 2010, le projet du film collégial Avengers  approchait à grand pas et la nécessité d’avancer sur le sujet se faisait plus pressante. Iron Man II comporte donc une invité de luxe en la personne de Scarlett Johansonn qui interprète la veuve noire, agent du SHIELD qui infiltre Stark Industry.

j'ai été un vilain garçon madame la veuve noire...trééés vilain !

Une présentation du personnage qu’on regrettera être trop sommaire avec une seule (excellente) scène de combat. Sans doute la faute à un empressement du Studio Marvel à vouloir présenter les membres des Avengers  rapidement pour aboutir au film des Avengers en 2012. Personnellement on aurait adoré un film consacré à la veuve noire. Mais le mot circule que ce serait peut être une réalité un jour… en attendant Scarlett tu nous refais la prise de la tête entre les cuisses quand tu veux !

Entre autres références on  trouvera une ébauche du bouclier de Captain America qu’Howard Stark , le père de Tony inventa pendant la seconde guerre mondiale avec lequel Tony cale son accélérateur de particules .
On retrouvera enfin bien évidemment la désormais traditionnelle scène teaser post générique, où on peut apercevoir le marteau de Thor le lendemain de son arrivée sur Terre.

En voyant ça vous n'avez pas sursauté en vous exclamant "oh le marteau de Thor !!!" ? Nous si !

Et l’avenir ? Il y aura bien un iron Man 3 mais Jon Favreau ne sera pas de la partie, la réalisation revenant à Shane Black (Kiss kiss bang bang- 2005).
La raison en est que Favreau préfère réaliser Magic Kingdom pour Disney, mais aussi qu’aborder iron. Man3 après The Avengers lui paraît trop complexe.
Il dit à ce sujet :
« Pour les comic books, je suppose que vous pouvez avoir plein de petites intrigues. Mais au cinéma, c’est difficile de ne pas prendre en considération tout ce qu’il y a eu avant. Que va-t-on devoir imaginer ? Qu’ils ont tous perdu leur téléphone portable ? Il va donc falloir beaucoup d’ingéniosité pour que cela ait du sens, aussi bien pour le grand public que pour les fans. »
Une chose est certaine, Ce sera Sir Ben Kinglsey qui incarnera le Mandarin, et ça on aime fort !

Iron Man II, un film de Jon Favreau avec Robert Downey Jr, Gwyneth Paltrow,Don Cheadle, Scarlett Johannson.
Disponible en DVD et Bluray

Pr wicked

Dans la même galaxie:
Iron Man- Naissance d’une rock star
L’Incroyable Hulk – réinventer la bête

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s