La cabane dans les bois – Deconstructing Horror

Attention, écrit par le brillant Joss Whedon et son disciple de longue date Drew Goddard, La cabane dans les bois n’est pas un film d’horreur ordinaire. C’est un film d’horreur enveloppé dans un écrin de théorie de la conspiration. Le plus fendard depuis Evil Dead, et le plus affuté en terme de déconstruction du genre depuis Scream.


Synopsis :
Cinq amis partent passer le week-end dans une cabane perdue au fond des bois. Ils n’ont aucune idée du cauchemar qui les y attend, ni de ce que cache vraiment la cabane dans les bois…

En voilà un scénario original n’est-ce pas ? Et bien figurez-vous que oui ! Très original. Tellement qu’en écrire d’avantage sur le synopsis, serait de l’ordre de l’énorme spoiler, ce que nous nous refusons à faire. Mais on va quand même essayer de vous en parler.

Attention Simon, derrière toi ! C'est affreux !

Le film reprend donc le bon vieux groupe de djeunes classique. Un sportif, un intello, une bimbo , une sainte nitouche et un fumeur de joints. Cette joyeuse compagnie bien clichée va donc en week-end (sans rire ?) dans une cabane isolée (vraiment ?), pour y faire la fête et faire des cochonneries (ah ben ça alors !). Pendant ce temps dans un bunker isolé s’agitent des techniciens dans une salle truffée de moniteurs vidéo et de boutons complexes. Et sur les écrans que regardent-ils ? La dite cabane. Voila qui devient intéressant…

Cette mise en scène qui jongle entre cabane et bunker est des plus prenante et nous fait voir tour à tour l’action en live ou à travers ses moniteurs, distillant ainsi un message subtil sur le voyeurisme inhérent à notre état de spectateur. Une thématique qui évoque bien sûr le Truman Show, qui entend au passage nous éclairer sur les comportements des personnages des films d’horreur.

tiens...une main morte vivante...mais où a-t-on déjà vu ça ?

C’est vrai qu’en cas de menace, pour faire 3 groupe de 1 il faut être demeuré…ou bien y aurait-il une autre raison ? On pensait avoir fait le tour de la déconstruction du film d’horreur avec la saga Scream et avec le récent Tucker & Dale fightent le mal. Nous voilà bien attrapés, car Joss Whedon est un scénariste hors pair et sion padawan Drew Goddard dont c’est ici le premier film est loin d’être manchot.
Le film fourmille de clins d’oeils savoureux à l’histoire des films d’horreurs, de Evil Dead, en passant par Hellraiser, Ring, Lake Placid, et on en passe des dizaines. Le panthéon des créatures est largement représenté notamment dans un un sous sol remplit de tout les artefacts dangereux classiques, dont un à formule magique en latin (oui, oui comme dans Evil dead).

Au sujet de ce film Whedon à déclaré : « J’ ’aime les films d’horreur, mais les intrigues en sont de plus en plus prévisibles, les meurtres de plus en plus répugnants,tout cela perd en qualité ». Ça on est bien d’accord avec lui, tant il est rare par les temps qui court de voir un film d’horreur qui n’est pas une suite, un remake, ou qui n’est pas tourné en found footage. Rien que sur ce point, La cabane dans le bois fait plaisir. D’autant plus que les deux hommes se sont alloués les service de celui qui fit l’éclairage de Scream et de Evil Dead 2, Peter Deming, pour pousser la ressemblance du film au maximum avec leur références majeurs.
Si le film nous emméne en terrain balisé et ultra connu au début, c’est pour mieux faire bifurquer l’intrigue doucement et nous perdre à mesure que nos repères sont déréglés, et l’on balance entre le film d’horreur, théorie du complot, pour arriver sur un troisième acte qui n’a plus rien du déjà vu ni de la déconstruction. Des enjeux ttitanesques, pour une jubilation extrême.

« la cabane dans les bois
” c’est le film qui va vous faire regarder les films d’horreur autrement pendant un bon moment. L’histoire derrière l’histoire, et la vérité derrière les clichés, le tout avec une bonne dose de fun. Whedon, on t’aime !

On vous a promis de ne pas vous spoiler, donc sachez que la bande annonce contient quelques spoilers. Vous êtes prévenus.

La cabane dans les bois, un film de Drew Goddard avec Kristen Connolly, Chris Hemsworth, Anna Hutchison
Sortie le 02 mai 2012

Pr Wicked

Dans la même galaxie:
Dossier Scream
Tucker & Dale fightent le mal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s