Matrix reloaded – Beaucoup d’efforts pour rien

Le premier Matrix malgré son arsenal mythologico-religieux impressionnant reposait principalement sur son visuel et son action. Après un premier film qui se termine sur l’accomplissement du parcours de Néo, la fin restait ouverte et laissait des pistes inexploitées (dont la ville de Zion) qui pouvaient être intéressantes. Oui mais voilà, 4 ans après Matrix, les spectateurs ont eu le temps d’absorber le choc visuel initial et ne s’en contenteront pas. Il faut offrir plus de contenu. Et à ce jeu les Wachowskis se prennent les pieds dans la soutane avec un gloubi boulga de théories cyber catholiques incompréhensibles.

Synopsis : Neo apprend à mieux contrôler ses dons naturels, alors même que Zion s’apprête à tomber sous l’assaut de l’Armée des Machines. D’ici quelques heures, 250 000 Sentinelles programmées pour anéantir notre espèce envahiront la dernière enclave humaine de la Terre. Tous les espoirs se reportent dès lors sur Neo. Qui devra plonger encore plus loin dans la matrice pour en obtenir les clés.

En 4 ans donc, Matrix est devenu culte pour les spectateurs. Mais 4 ans en terme d’effets spéciaux, c’est de la préhistoire. Avec toujours plus d’innovations et le même désir d’aller constamment plus loin dans l’incroyable, en 4 ans sont sortis : X-Men (2000), Final Fantasy(2001), A.I (2001), Minority report (2002), L’attaque des clones (2002), ou encore Sky captain et le monde de demain (2003). Tous impressionnants visuellement habituant le spectateur ravi à ce qu’il n’y ai plus de limite à ce que les images rattrape l’imagination la plus folle.

Captain sky et le monde de demain. Un des films post Matrix aux images et à l’imagination démentielles.

Difficile pari à relever donc pour les Wachoswskis que de surpasser leur exploit de 1999, d’autant que le Bullet time, on en voyait maintenant partout, au cinéma ( »Charlie’s Angels » en 2001) et même dans les publicités. Rassurants pendant le tournage de cette suite, ils déclarèrent avec Mr Gaeta, le superviseur des effets spéciaux: « Cette fois ci il n’y aura pas autant de bullet time, nous nous concentrons sur une nouvelle technique qui sera bien plus dure à imiter ». Ils faisaient référence à la scène de néo qui combat des centaines d’agents Smith simultanément.
Problème, le film commence, et 3 secondes à peine après paf, Trinity tombe d’un bâtiment et zou ! Bullet time ! Cette anecdote tirée de nos souvenirs de spectateurs déçus illustre parfaitement le problème principal du film. Essayer trop fort de faire plus. Faire plus visuellement, mais aussi faire plus au niveau du script.

Non ce n’est pas Smith contre Néo, c’est bien Drôles de dames

C’est là que ça devient n’importe quoi. Certes la séquence où Néo affronte cette armée d’agents Smith est bluffante, mais complétement inutile. L’élu se bastonne sans fin contre tous ces agents pour finir par nous faire le coup de « c’est trop dur je file dans les airs ». A moins qu’il adore la baston, il aurait pu tout aussi bien décarrer ses cyber miches de là dès le début, non ? Ah ben non ! il fallait faire la séquence choc ! Ouf c’est bon on l’a ! Idem pour la scène de l’autoroute. Oui c’est visuellement incroyable et spectaculaire mais tout ça pour finir par Néo qui (encore) fait son superman et sauve les miches à tout le monde ? Pas très malin l’élu il aurait pu se radiner avant non , Ah ben non, il fallait faire une autre séquence spectaculaire. Et tout est à l’avenant.

Oui c’est très impressionnant. mais surtout ça ne sert à rien. Dommage

Besoin d’aller plus loin visuellement, et donc besoin d’une histoire qui vrille les neurones encore plus que la première. Même pas peur, les Wachowskis mettent le paquet, au point que personnes à part eux-mêmes ne peut la comprendre. Pire ils essaient de nous faire comprendre tout ça dans un monologue à rallonge d’un architecte, le constructeur de la matrice (donc un programme maitre ou un truc du genre).
A base de « subséquemment intrinsèque à ta condition humaine tu restes irrévocablement perdu dans la Valllah des limbes de la croyance Ergo, tu es mais en fait tu n’es pas, vis à vis…à propos ! ».

Avant d’aller voir l’architecte néo aurait dû aller voir le docteur. rapport à l’aspirine nécessaire.

Voilà c’est à peu près ça qu’on a pigé nous. Ça et que donc il y a eu 6 matrice et 5 élus avant lui. Tadaaam premier choc. Ok ça fait son petit effet mais vu qu’on a rien compris d’autre on se demande si on est pas passé à côté d’un truc tout de même. Il y a aussi ce personnage du Mérovingien joué par un Lambert Wilson cabotinant à souhait. Si l’acteur est délectable, le personnage lui est à la limite du grotesque car il en fait des tonnes avec son accent français surjoué, et son air perpétuellement amusé .

Oh ! le roi lion ! ah non, Moïse ! Ah ben non c’est Morpheus… I have a dreaaam !!!

Avec trop peu de bases posées dans Matrix, Matrix Reloaded échoue à enrichir l’univers promis et nous livre à la place des poncifs lourdingue : voir le discours de Morpheus tel Moïse sur le rocher, voir Néo en soutane (WTF !) , voir la fête à Zion, digne d’une pub Coca Cola/ MTV de 5 minutes à la limite de l’orgie.
On apprécie l’utilisation de l’agent Smith qui peut a présent se copier à l’infini, ou le discours du conseiller sur l’interdépendance des hommes et des machines. Mais tout cela ne suffit pas à masquer le fait que les Wachowskis ont rempilé sans vraiment savoir où aller. La preuve c’est que ce qui est supposé être un cliffhanger de malade ( Néo qui arrivent à maitriser les éléments dans le monde réel comme il le fait dans la matrice) tombe à plat car on se demande si c’est incroyable, ou si on a encore mal compris une subtitlité.  6 mois après sorti Matrix Revolutions. Un film qui redresse un peu la barre mais reste bien en deçà du premier opus.

Matrix Reloaded un film de Andy et Larry Wachowski, avec Keanu Reeves, Laurence Fishburn, Carrie ann Moss, Lambert Wilson et Monica Bellucci (dans le rôle du pot de fleur)


Pr Wicked

Dans la même Galaxie
Matrix- there is no spoon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s