Matrix Revolutions – Jésus, tueur de robots

Matrix Reloaded c’était toute l’esthétique de Matrix sans son contenu. Le film nous livrait des clés obscures et un cliffhanger censé nous bluffer, mais qu’on n’a pas compris. Patience nous disent les Wachowskis, les réponses arrivent dans le film suivant Matrix Revolutions. Loupé ! Le film pose encore plus de mystère, ne résolvant rien, toujours dans la surenchère religieuse, mais faisant la part belle à une action impressionnante. Les Wachowskis confirment qu’ils sont bien plus doués avec la mise en images qu’à l’ écriture d’un script.

Synopsis : Tandis que l’armée des Machines sème la désolation sur Zion, avec ses milliards de sentinelles, ses citoyens organisent une défense acharnée. Mais pourront-ils retenir les nuées implacables des Sentinelles en attendant que Neo s’approprie l’ensemble de ses pouvoirs et mette fin à la guerre ?

Tourné en même temps que Matrix Reloaded, le deuxième volet cyber prise de tête de la trilogie, le film est plus proche d’un James Cameron que du Matrix.. Avec la thématique de la rébellion de l’homme contre l’oppression des machines vue dans les Terminator et la réutilisation des exosquelettes de  Aliens le retour, Matrix Revolutions perd l’enchantement originel qui résidait dans le glissement d’un monde vers l’autre. Il se passe quasiment uniquement dans le monde réel. On avait laissé Néo arrêter des sentinelles comme il arrête les balles, mais dans la réalité. La réalité n’est –elle donc pas réalité ? Serait elle, elle-même une Matrice, Et vous ? Reprendrez-vous un aspirine pour digérer tout ça ?

De Matrix ont est passés à Aliens et Terminator…Why not

Tout comme Matrix Reloaded, Matrix Revolutions excelle à nous poser des questions auxquelles il ne répondra pas (plus communément appelé de nos jours le syndrome de « Lost »). Ou alors si explication il y a eu, on ne l’a pas comprise. En tout cas ça pêche quelque part c’est certain. Pourquoi Néo à des pouvoirs hors de la Matrice ? Pourquoi l’agent Smith arrive à se retrouver dans le monde réel ? Pourquoi Néo voit le monde réel décodé et fait de feu ? On ne l’a qu’à moitié compris, et encore on n’est pas sûrs d’avoir bon.

Quoi ? l’agent Smith est dans un corps humain ? mais pourquoi ? Comment ? Est ce parce qu’il a fusionné avec l’oracle ? Réponse…jamais.

Trop fouillis dans l’enrichissement de la mythologie qu’ils ont voulus construire, les Wachowskis semblent s’être eux même perdus. faut -il faire un film de guerre futuriste, une allégorie à l’élu, ou rajouter des niveaux à la Matrice ?

Empêtrés dans une mythologie qu’il ne maîtrisent plus, C’est  lors de la bataille de Zion que les réalisateurs prouvent qu’ils savent toujours envoyer du lourd visuellement. Ça canarde ça mitraille, les décors sont gigantesques, l’action énorme. Le souci c’est que même si elle est visuellement sublime, cette bataille s’éternise, tant qu’on en vient à souhaiter que les machines finissent le massacre plus vite.
Impressionant aussi cette affrontement final de néo face à l’agent Smith devenu encore plus fort. Cette baston sous la bluie battante est indéniablement un morceau de bravoure énorme.

Visuellement , les Wachoswkis, sont indéniablement très doués

Mais tout comme dans Matrix Reloaded la forme dépasse de loin le fond. Les explications ne viennent pas et quand elles viennent on n’y comprend rien. Par exemple les discours militaires du type : « Le plan c’est d’ouvrir la porte 32 et de bloquer la valve anti ionique à modulation thermique. Ça nous laissera le temps de passer et alors le choc de l’EMP va nous aider » C’est marrant, mais ça nous rappelle curieusement le discours incompréhensible de l’architecte.

Les réalisateurs se rattrapent en fait in extremis avec Néo qui part à la rencontre de la machine mère, là où les robots cultivent les humains. De nouveau vulnérable, le personnage regagne un peu en épaisseur, se mettant en danger et on en découvrant cette ville asservie, en survolant le temps d’un instant les nuages, les Wachowskis arrivent à nous ré intéresser.
Le temps d’un instant seulement car ils ne peuvent s’empêcher de continuer à nous livrer leur version de la cyber- vie de jésus . Néo se sacrifie, les bras en croix, dans une lumière aveuglante et sauve babylone, euh Zion. Ça va les gars, tout en subtilité ! Le message est passé au moins c’est sûr ! Au cas où le coup de la soutane n’aurait pas suffit. Attendez on prend le mégaphone : « NEO EST JESUS, JE REPETE, NEO EST JESUS ». Voilà .
Il ne faudrait quand même pas qu’on ait trop à se creuser la tête pour comprendre la symbolique christique non plus.

On n’a qu’a lui mettre les bras en croix, les gens comprendront bien ! …Ouais attends rajoute une croix au milieu de son corps… Voila, là c’est clair ! »

Avec plus d’enjeux que dans le 2 qui pataugeait dans sa sauce mytholgico cyberpunk incompréhensible, et une action qui lorgne vers le cinéma de papa Cameron, matrix revolution agace moins que matrix Reloaded, est toujours aussi impressionnant visuellement, mais ne donne aucune des réponses promises. Le tout sonne faux , trop artificiel. On nous remet de l’élu et du « i believe » à droite à gauche et alors que Néo et ses potos semblent très bien savoir où aller, nous on s’est perdu dans les couloirs de la matrice depuis Matrix Reloaded. Une trilogie qui prouve que faire des suites, c’est mal !

Matrix Revolutions – un film de Andy et Larry Wachowski, avec Keanu Reeves, Laurence Fishburn, Carrie Ann Moss

Pr Wicked

Dans la même Galaxie
Matrix
Matrix Reloaded

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s