Les Seigneurs – Bienvenue chez les Sl’ips

Le voilà, il est arrivé ce « grand film » comique français « de l’année ». Ce truc qu’on essaie de nous refaire chaque année depuis « Bienvenue chez les ch’tis » , et qu’on a réussi à renouveler avec « Intouchables », basé sur de bons sentiments et des messages démagos sur les vraies valeurs (vive le Pas-de-calais, vive les handicapés ). Alors imaginez donc nos Expendables français, gratin des plateaux télés rigolos qui font la joie de la ménagère qui aime Arthur, tous réunis sur un terrain de foot, pour mettre à l’honneur la Bretagne… hmmm, digne de jean pierre Pernault, c’est du tout cuit !!

Synopsis : Patrick Orbéra (José Garcia), la cinquantaine, est une ancienne gloire du football qui a totalement raté sa reconversion. Sans emploi, alcoolique et ruiné, il est contraint par un juge de retrouver un emploi stable, il n’a d’autre choix que de partir sur une petite île bretonne, pour entraîner l’équipe de foot locale. Si ils gagnent les 3 prochains matchs, ils réuniront assez d’argent pour sauver la conserverie de l’île qui emploie la moitié des habitants. Il est immédiatement confronté à un obstacle majeur : transformer des pêcheurs en footballeurs quasi-professionnels. Il décide alors de faire appel à ses anciens coéquipiers pour l’aider à hisser le petit club breton parmi les grands…

Nous voilà donc face au film comique français de fin d’année calibré pour aller droit au but dans les filets du box-office, Mais on a beau mettre un banc de « stars » comiques dans la même surface de réparation avec aux commandes un entraineur qui a sur son C.V La môme (Olivier Dahan) on se retrouve quand même avec un tacle direct au cerveau. Et malgré les efforts des acteurs pour mouiller le maillot, le résultat est juste affligeant , malgré quelques bonnes intentions . Rien à faire cette équipe ne prend pas.

Aujourd’hui c’est kebab de lourdingues avec une belle brochette de stars françaises si drôles !

Parmi les joueurs, seuls deux peuvent encore sauver cette embarcation du naufrage : Gad Elmaleh en footballeur lunaire, névrosé accroc à sa Playstation assez touchant et un Joey Starr qui lance ses répliques de rappeur en milieu plouc… ça fait son petit effet ( « Putain j’me suis pris une mouette bordel ! »). Mais en dehors de ces deux-là, on s’aperçoit que même avec autant de comiques on n’évite pas la comédie poussive filmée avec les pieds. Fabien Onteniente (Trois=Zéro) sort de ce corps !!! Vade nullo footballas !On pourrait en fait résumer Les seigneurs à une suite indigeste de blagues poussives, idiotes, et vulgaires (ah le slip fétiche ! Quelle finesse !).

« Dis tu sais que mon slip crado c’est mon porte bonheur ? » « Non, sérieux ? Dis m’en plus !! « 

La présence de Jean Pierre Marielle, caution du bon cinéma français lui qui avait joué dans Les galettes de Pont-Aven, nous fait supposer d’une volonté de faire des Seigneurs une sorte de « bienvenue chez les bretons ». Le bougre fait ce qu’il peut pour donner au film un ton humaniste, mais l’acteur ne peut sauver ce naufrage complet sur nos terres celtes.

la caution cinéma français à succès (« Intouchables ») et la caution cinéma français de qualité (Jean pierre Marielle) . Oui mais, en fait non !

Les seigneurs donne à chacune des stars son quart d’heure de show, où tous cabotinent et font leur malins comme sur les plateaux promos d’Arthur, mais le film tourne à froid. Même s’il navigue sur le terrain des bons sentiments et nous soutire de l’émotion avec cette bataille pour sauver une entreprise, il ne faut pas essayer de jouer en ligue anglaise quand on lorgne sur la comédie sociale (pour ça il y a le magique Ken Loach). Olivier Dahan a beau avoir une belle casquette, on doit avoir du talent en dessous. Or là les scènes de foot s’accumulent sans rendre grâce à  ce sport, aboutissant irrémédiablement à un film inutile.

Sauvons la Bretagne…mais le cinéma français aussi svp !

Non vraiment, on préfère encore regarder le banc de touche ou chausser nos crampons cinéphiles pour aller regarder un film à la hauteur d’une première ligue (ce que prétend être ce gros machin) et  nous vous laissons chers concitoyens le soin d’aller voir de la vraie énergie et de vrais acteurs dans des films moins marketés, mais qui font de la division d’honneur (qui a toute notre considération elle !) un espace bien plus passionnant que cette ligue 1 de bouffons fatigués.

Les seigneurs un film de Olivier Dahan avec Omar Sy, Franck Dubosc, Gad Elmaleh, José garcia


Amiral SuVan

Publicités

6 réflexions au sujet de « Les Seigneurs – Bienvenue chez les Sl’ips »

  1. C’est exactement ce que je pense de ce film sans même l’avoir vu.
    Mais je sais aussi que mon côté malsain jusqu’au-boutiste veut le voir, j’aime bien la tête de Joey Starr en fait sur les extraits. J’attendrais qu’il traîne ici ou là sur le net.
    Salutations

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s