Boardwalk Empire- S03e04 – Blue Bell boy

Nous voilà rendu au tiers de cette troisième saison, et cela se sent bien dans ce quatrième épisode. Les personnages bien remis en place dans les épisodes un et deux, et l’arche narratif consolidé dans le troisième, laisse à cet épisode le soin d’épaissir l’intrigue et de confronter les personnages aux conséquences de leurs choix, ce en quoi ils gagnent tous également en épaisseur.

Ainsi on voit depuis le début de cette saison une Margaret Thompson pleine de motivation et portée par un féminisme qu’on ne lui supposait pas. Partie sur les chemins de la rédemption catholique elle a pour but d’ouvrir les femmes à l’éducation sur la grossesse. Mais la voici remise en question par la réticence des institutions, mais aussi par celle des femmes elles-même à aborder ce sujet. Le crash de l’avion de son héroïne du début de la saison source de son inspiration est la parfaite illustration de cette soif de modernité freinée dans son élan.

Promouvoir la contraception et le féminisme dans les années 20. Bonne chance Margaret

De même la partie de l’épisode réunissant Owen Sleater , homme de main de Nucky Thompson, et Nucky lui-même en train de questionner celui qui leur à dérober des caisses d’alcool, est très riche en informations. Owen à toujours été au bord de la familiarité avec Nucky, respectueux mais au tempérament effronté qui transpire derrière ses sourires en coin. Mais a-t-il les épaules pour assumer cette attitude en huis clos pendant un interrogatoire ? Quant à Nucky qu’on sentait las de sa vie de gangster, lui aussi doit faire face au vide qu’il a laissé pendant son absence, et où ses soldats ont pris leurs aise. Rappeler de temps en temps qui est le patron est nécessaire. La promo de cette saison nous disait « you can’t be half a gangster ». Confirmation, on aura jamais autant vu Nucky se servir de son arme que dans cette saison. Lui aussi doit assumer ses décisions passées, et agir en conséquences.

Mélancolique et absent d’Atlantic city ces derniers temps, Nucky remet les pendules à l’heure

 

Mickey Doyle chef des cargaisons de spiritueux lui aussi se sent pousser des ailes et va faire l’amère expérience des conséquences de prendre des décisions par lui-même. Face à lui Eli Thompson , que la prison à définitivement changé et qui est le seul de toute cette mosaïque de personnage à avoir gagner en sagesse. C’est là encore la conséquence de ses actes qui fait de lui ce qu’il va devenir. Un allié sûr pour Nucky qui veille aux affaires de son frère espérant qu’il le pardonne un jour de son égarement de la seconde saison.

Eli sur le chemin de la rédemption

On reservera la mention spéciale de cette épisode à Al Capone, dont l’ambivalence de caractère resplendit dans ce quatrième épisode. Du désespoir d’un père face à son fils sourd qu’il veut endurcir, qu’il reporte dans une violence extrême contre ses ennemis, le personnage de Capone s’enrichit avec sensibilité, finesse et sauvagerie. De vrais beaux moments.

Tristesse, compassion, rage, Capone est formidablement écrit dans cet épisode

Blue Bell boy fait parti à coup sûr des grands épîsodes de la série. Réunir ainsi en 1h de temps autant de doutes, de revirements de situations, de tendresse, et de violence, on ne voit pas ça tout les jours à la télévision. Mais Boardwalk Empire on vous le dit depuis le début : ce n’est pas de la télé. C’est du grand cinéma. 

Pr Wicked

Dans la même Galaxie
Boardwalk Empire saison 2
Boardwalk Empire s03e01
Boardwalk Empire s03e02
Boardwalk Empire s03e03

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s