Boardwalk Empire- s03e06 – Critique – Ging Gang Goolie

Après l’épisode molasson et un brin ennuyeux de la semaine dernière, nous voici avec cet épisode arrivé à la mi-saison. L’occasion de faire le point et de comparer ce qu’on nous a promis au début et ce que nous avons réellement aujourd’hui. On notera dans cet épisode donc un vrai début d’intrigue politicienne qui nous rappellera la seconde saison, ainsi que les problèmes familiaux des Thompson s’étendre devant l’absence de Nucky. Un épisode qui s’il s’enrichit en matière d’enjeu nous laise cette semaine encore sur notre faim question rythme.

Commençons par ce qui fâche. Le gros problème de la saison 1 était de s’appesantir sur la vie quotidienne des dames de ces gangsters. Abandonnées, pleine de rêves et de déceptions, le sujet était intéressant sociologiquement parlant, mais le public de Boardwalk Empire n’attendant pas du Desperate housewives on s’ennuyait un peu. Nous fûmes donc ravis dans la seconde saison d’être en pleine machination politicienne ponctuée de règlements de comptes mafieux jouissifs. Cette troisième saison a pris intelligemment son temps pour reprendre le fil de la vie des protagonistes et poser les bases d’une intrigue principalement centrée sur l’arrivée d’un nouveau caïd :Gyp Rosetti.

Le problème c’est que les scénaristes s’empêtrent les stylos en voulant faire dans le mélodrame. Alors que Margaret trahi Nucky en fin de saison 2 (mais genre v’la la trahison quoi !) et que Nucky se fait gauler avec sa maitresse, pendant que Margaret lorgne sur l’homme de main de Nucky (qu’elle s’est déjà envoyé) , au lieu de nous offrir une confrontation Scorsesienne dans la veine de Casino, chacun reste de son côté, et rumine en s’évitant . Une intrigue pleine d’un potentiel dramatique sous exploité, traité comme un épisode de soap. Alors quand dans cet épisode Margaret repart en cacahuète avec ce sacripant d’Owen, on espère vraiment que les foudres de Nucky vont bientôt s’abattre sur son derrière de petit irlandais histoire que ça s’anime ! Enfin bon au moins on nous éloigne de l’intrigue « Margaret à l’hopital » qui commençait à être soporifique.

Pour nous faire comprendre que son foyer va mal, on nous montre Margaret flirter sur une intrigue de feu de jardin…Booooriiing…

Ce qui fait plaisir en revanche c’est le retour des machinations politiciennes à base de pots de vins, procès fumeux et autre délits d’initiés qui firent notre joie dans la saison précédente. L’homme mystérieux aux nombreuses relations à qui Nucky graissait la patte fait son retour au côté du procureur général tout deux bien décidés à faire couler Nucky. Mais ce petit filou à une idée brillante en se rapprochant d’Esther Randolf , l’avocate qui a passé le plus clair de la première saison à essayer de le mettre derrière les barreaux.

Ce coquin de Nucky a plus d’un tour dans son sac. Et c’est comme ça qu’on l’adore

Autre raison d’aimer cet épisode, on y retrouve notre chouchou Richard Harrow, homme bouleversant, et aussi impitoyable que touchant. Dans cet épisode il fait la connaissance de manière assez inhabituelle, avec une jeune femme qui ne semble pas revulsée par son aspect, et dont le frère est mort à la guerre, dont revient justement Richard. Espérons que cela amenera notre personnage préféré sur les chemins lumineux de la rédemption (ah ben c’est une série de Scorsese, la rédemption c’est son truc, alors on peutr ésperer voir le personnage renaitre de ses cendres.

Richard Harrow tomberait il amoureux ?

Une qu’on aime détester tant elle est cinglée, c’est Gillian Darmoddy. Ne se faisant pas à l’absence de son cher James elle s’en trouve un autre, qui lui ressemble fort, pour se l’envoyer entre les jambes. Et si vous savez que James était son fils… Vous saisissez à quel point la femme est dérangée. Un personnage fort intéressant qu’on a hâte de voir partir dans le tourbillon de la folie !

Une ressemblance troublante avec James darmonddy. Gilian part en live

En retrouvant les machinations qui firent les grandes heures de la saison 2 et en nous remettant en avant des personnages secondaires intéressants, cet épisode s’avère moins décevant que celui de la semaine dernière. Cependant ils nous enferment encore Nucky pendant 10 minutes dans une cellule, puis au tribunal, et s’appesantissent sur une intrigue de feu de jardin assez anecdotique. Il n’en ressortira qu’une chose intéressante : Le fils de Margaret est un futur James Darmoddy en puissance ; Et ça dans les futures saisons, ça peut être très prometteur. Pour l’instant on attend le retour de Gyp dont on attendait la vengeance. Ça devrait chauffer ! la preuve avec ce qui nous attend la semaine prochaine


Pr Wicked

Publicités

2 réflexions au sujet de « Boardwalk Empire- s03e06 – Critique – Ging Gang Goolie »

  1. Bonjour,
    Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.
    Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.
    En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s