Boardwalk Empire S03E07: Sunday Best

Cette troisième saison est décidément bien déroutante. Le show semble chercher en effet son rythme ; Un épisode haletant, un autre ennuyeux, puis un autre sans grand intérêt scénaristique avant de nous redonner un grand épisode. Il semblerait que les scénaristes en plus d’avoir étourdis les spectateurs avec une fin de saison 2 incroyable, soit eux aussi égarés. Ainsi suite à l’épisode de la semaine dernière qui voyait se ressaisir Nucky et posait des bases de machinations politiciennes, ce 7ème épisode entend faire une pause et plonger au cœur des vie familiales des personnages.

L’occasion de cette thématique familiale est la fête de pâques. Chacun à sa manière retrouve sa famille autour d’un repas. Et comme à chaque repas de famille, ceci est l’occasion rêvé de prétendre que tout va bien derrière un sourire de rigueur pour ne pas que le repas vire au drame. Ainsi, pour Nucky et son frère Eli c’est l’occasion de se rasseoir à la même table avec leur famille depuis la sortie de prison d’Eli suite à sa machination contre son frère (une tentative de meurtre, rien de grave). S’il est un homme incontestablement changé et mûri, Eli est toujours tenu en mépris par Nucky, et cet épisode leur permet de faire le point dans une scène toute en tension mêlée de tristesse.

Famille nombreuse, famille heureuse…mais surtout foireuse

Niveau famille brisée, Gillian Darmoddy en connait un rayon. Elle qui donna naissance à son James, suite à un viol, et qui finit par coucher avec lui, son propre fils…Cette jolie tarée à eu la « chance » dans le dernier épisode de trouver le sosie de son fils. Pour une mère œdipienne qui n’arrive pas à faire le deuil de son fils, voilà une donnée qui ne va pas faciliter sa thérapie. Plongée dans la folie de Gillian donc avec cet épisode qui nous montre comment elle fait son deuil…original autant que flippant.

Coucher avec un inconnu qui vous rappelle votre fils, avec qui vous coichiez déjà…oui oui,oui. Allongez vous parlez moi de votre enfance…

Comme d’habitude lorsqu’il est dans un épisode c’est John Harrow qui vole la vedette de tout l’épisode. Notre ancien héros de guerre défiguré dont la sœur autrefois complice ne veut plus entendre parler, se retrouve invité à la table de la jeune fille (et son alcoolique de père) rencontré dans l’épisode précédent. Avec son jeu tout en retenu, et sa douleur contenue, Richard se retrouve avec le fils de feu Jimmy et cette jeune femme à un diner puis à la fête foraine. Une famille recomposée aussi artificielle soit elle qui s’annonce comme une possibilité de rédemption pour ce fantôme vivant.

Richard Harrow, le fils de Jimmy et son espoir de fonder une famille à lui

Le seul élément qui nous rattache un tant soit peu à de l’action est Gyp Rosetti. En train de diner dans sa modeste demeure familiale, ou d’hurler sur un crucifix dans une église, ou encore de jurer la mort de Nucky et tous ses associés, le fougueux italien semble prêt après deux épisodes à ruminer, à passer à l’action (qui arrivera on l’espère la semaine prochaine).

A pâque chez les Rosetti, on engueule le Christ. C’est une tradition !

Pris à part « Sunday best » est notre second épisode préféré de cette saison jusque-là (après le 4éme). Une belle exploration des fragilités de chacun des personnages qui nous fait plonger au cœur de leur famille . De nouveau le rythme de la saison s’en trouve ralenti (on ne peut pas dire qu’il était furieusement déchainé jusque-là) , mais on aboutit néanmoins à un épisode très touchant.
Boardwalk Empire semble avec cette troisième saison payer son ambition initiale : trop de tons, de personnages, de pistes. Et par conséquent un manque flagrant de cohérence globale.

Pr Wicked

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s