Astérix et Obélix : Au service de sa majesté – My adaptation is poor

Nous voilà donc devant le quatrième opus du nom, dans la famille Astérix. Le film qui devait réconcilier, après le fiasco du troisième volet, le public avec notre héros gaulois légendaire. Pour les producteurs c’est devenu une idée fixe (ahahah) de  s’acharner sur ce petit bonhomme jovial et malin. Mais le résultat est si indigeste, voir même vulgaire dans sa forme que le ministère de l’agriculture devrait homologuer la franchise comme nouvelle race de navet..


Synopsis : 50 avant Jésus Christ. César décide d’envahir l’ île de Bretagne. La victoire est rapide et totale. Enfin… presque. Un petit village breton parvient à lui résister, mais ses forces faiblissent. Cordelia, la reine des Bretons, décide donc d’envoyer son plus fidèle officier, Jolitorax, chercher de l’aide en Gaule, auprès d’un autre petit village, connu pour son opiniâtre résistance aux Romains. Dans le village gaulois en question, Astérix et Obélix sont déjà bien occupés. Le chef leur a en effet confié son neveu Goudurix, une jeune tête à claques fraîchement débarquée de Lutèce, dont ils sont censés faire un homme.

Astérix et Cléopâtre est finalement le seul rescapé de cette tétralogie gauloise. Alain Chabat avait réussit, en plus d’y inclure l’humour des Nuls, à garder le respect de la BD, et les 14 millions d’entrées furent là pour le confirmer. Mais pour Astérix au service de sa majesté, là on est écœurés du résultat.

Pas d’palais…pas d’palais. Mission Cléopâtre, ou le seul Asterix drôle.

Première question : Mais où sont passés les 60 millions d’euro investis dans le film? Certainement pas dans les décors en tout cas ! Non parce que là on touche le fond quand même les gars ! Des villages déserts (les figurants c’est des sous, vous êtes marrants vous !), un maximum de 8 localisations différentes ( à moins que la location de la côte bretonne ne soit devenue hors de prix), bref tout sonne creux et on y croit pas un instant. On oscille même entre sanglots et rires involontaires devant le grand Michel Duchaussoy (qui tourna avec Chabrol, Costa gavras) en Abraracourcix assis sur une sorte de chaise d’arbitre de touche de tennis affublé d’un pitoyable figurant…. Digne d’une soirée déguisée du samedi soir chez les Bidochons quoi. Le pauvre homme décédé en mars dernier méritait une meilleure sortie de carrière.

Pénurie de figurants… ou hécatombe au village. En tout cas c’est une catastrophe

A moins que l’argent ne soit allé dans les effets spéciaux. Mais on espère vraiment que non, car ils sont ineptes et là aussi affaiblissent le film dans le rythme et le graphisme. C’est quand même dingue qu’on ne soit toujours pas fichu de rendre crédible l’effet de la potion magique après 4 films !

Revenons au rythme. Celui de la bande dessinée est enlevé, drôle, bourré de gags. Ici on est devant un film faiblard et mou du genou. En même temps que pouvait on attendre de Laurent Tirard, réalisateur du Petit Nicolas ? Sans doute s’est-il dit que l’adaptation d’une BD aussi inventive et moderne qu‘Astérix serait le même travail que d’adapter des nouvelles gentilles, proprette et vieille france.  A aucun moment le réalisateur ne s’approprie l’univers d’Astérix, et cela en devient même odieux et vulgaire de la forme au fond. Pas de Panoramix, pas de bagarre de villageois, ni de banquet de fin, ni même de barde ligoté à la fin. RIEN ! Rien qui puisse nous rattacher véritablement à la mythologie des albums.

Rien à voir avec Asterix,par contre ils nous colle du « 300 » dedans… Consternant

Niveaux acteurs c’est la bérézina aussi. Les bavardages inutiles qui servent l’égo de Luchini,  Edouard Baer, formidable dans Mission Cléoptare ici fatiguant et sans espièglerie dans le rôle balourd du dragueur raté, Catherine Deneuve, qui cachetonne, Dany Boon nous fait son viking Cht’i . Le pompon c’est sans doute la représentation des Vikings. Voyez vous en France des gars musclés ils étaient vraiment très durs à trouver alors ils ont tapés dans la seconde zone : gras du bide , vieux moisis, c’est du Vikings Lidl low cost sortis d’un hôpital gériatrique … et le pire dans cette bouillie indigeste, c’est que les  acteurs sont affublés de cet accent anglais frenchy ridicule. En deux minutes ont à envie de dire assez !!!! insupportable !!!

Dany Boon : « J’ai accepté un petit rôle de Viking pour faire marrer mes enfants. »
Et si tu pensais aussi à être drôle pour le reste du public ?

Adapter une bande dessinée c’est possible, mais il faut de l’ambition, de l’humour, du rythme. Spielberg (un Américain !) a réussit avec Tintin, une autre BD belge, non ? Donc c’est possible ! Un peu de respect pour notre patrimoine ! Cet Astérix ressemble à un gros gâteau plein de pognon où les ayants droits se sont goinfrés en laissant juste deux trois miettes pour se donner bonne conscience.

« Obélix, mon ami, je crois qu’ils ont flairé l’arnaque… »
« Hmmm, pas sûr… On verra pour le 5éme film si le hold up marche encore »

Vous l’aurez compris le film est pauvre, fauché, ennuyeux et les plus grands acteurs (Depardieu, Lemercier, Baer, Duchaussoy) y sont ridicules.  Coup de chapeau néanmoins au plan marketing hors du commun. Les critiques presses sont meilleures que celles des spectateurs ! Une première dans l’histoire du cinéma ! c’est dire  la thune qu’ils ont dû lâcher pour qu’aucun mal ne soit dit du film dans les médias. Heureusement nous sommes indépendants, et quand c’est juste de la merde, on vous le dit : C’est juste de la merde ! Le pauvre M.Goscinny doit se sentir trahi par son comparse mercantile d’Uderzo…

Astérix et Obélix : Au service de sa majesté, un sacrilège de Laurent Tirard, avec Edouard Baer, Gerard Depardieu, Valérie Lemercier

Amiral SuVan

Dans la même galaxie
Les seigneurs : Bienvenue ches les Sl’ips !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Astérix et Obélix : Au service de sa majesté – My adaptation is poor »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s