Mégapython Vs. Gatoroïd – La mandale titanosoresque !!

Asylum avec ses films de monstres improbables ne nous déçoit jamais. Du jeu d’acteur moisi, des effets spéciaux roumains, et du scénario écrit par une classe de maternelle, c’est du caviar de nanar à chaque nouvel opus. L’autre machine à rêves en la matière s’appelle SyFy, la chaine aux créations « originales » à qui l’on doit le très récent et magique « Piranahconda ». Alors quand SyFy ET Asylum unissent leurs forces pour accoucher de ce film… Comment vous dire, on approche du sublime.

Synopsis : Une bande d’écologistes activistes décident de relâcher dans la nature des pythons dans les Everglades peuplés d’alligators. Mais rapidement les reptiles grossissent et déciment la population saurienne. Pour contrer ce phénomène l’agent de police chargée de surveiller cette partie des marais décide de booster les alligators aux stéroïdes afin qu’ils défoncent les pythons… 6 mois plus tard, elle risque de le regretter.

Bienvenue les enfants dans l’atelier « Toi aussi devient créateur de nanars ». Bon alors première chose les loulous, et c’est le plus important, il nous faut un titre percutant. Le reste vient tout seul vous verrez, ne vous inquiétez pas !
Alors allons-y, on me propose des noms d’animaux qui font peurs… Taupe ? Non Théo, ça fait pas peur une taupe ! Oui Mathis ? Un lion ? Oui pas mal… Lucas ? Aaah un python ! Voilaaa ! Ensuite on met « Méga » devant pour le côté spectaculaire ! Tu vois Théo que « Méga taupe » ça ne fonctionne pas… « Méga- python » donc, parfait ! Ensuite on trouve un autre animal qui fait peur. Théo ? NON ! On a dit pas la taupe ! (il est con ce gosse !) Océane ? Ah très bien ça, un Alligator ! On ajoute « roïd » à la fin pour faire genre cyborg, et un petit versus entre les deux, et le tour est joué. Ce qui nous fait : « Mégapython Vs Gatoroïd ». Pas mal hein ?!

Mégapython Vs Gatoroïd, l’affrontement des légendes en images de synthèse !

Et chez Asylum/Syfy, ils ne s’y sont pas trompés ! Avec un titre pareil, sûr qu’on va cartonner les mecs ! Donnons l’écriture du scénario à Naomi Selfman. Elle avait si bien bossé sur Mega Shark vs Crocosaurus ! Attendez la scène du requin nucléaire qui s’envole c’était épique quoi ! Et Naomi, autant vous dire qu’elle n’a peur de rien ! RIEN ! Des écolos irresponsable et stupides , check . Des chasseurs rednecks qui marchent à la binouse, check. Des scientifiques qui ont trop joués à l’apprenti sorcier, check ! Et même super check hyper banco, le bon vieux cliché du spécialiste dont on n’écoute pas les mises en garde parce que la saison touristique est en jeu (Vieille recette née dans les dents de la mer, usée jusqu’à la corde dans tous les films catastrophes depuis 30 ans)

Scène sous tension ! On shoote les poulets pour les donner aux crocos pour qu’ils deviennent forts ! Comment ça « n importe quoi » ?

Et Naomi, notre scénariste, elle est magique mes amis. En plus de pondre des clichés à la pelle, elle ne s’encombre pas de choses ringardes comme la cohérence pour écrire son film. Nos héros ont besoin d’un avion pour fuir ? Pas de problème, on a qu’à dire que le zoologue sait piloter et zou, on coupe la scène de la voiture, scène d’après ils sont en l’air ! Gain de temps ! Quoi les clés de l’avion ? Oh on s’en fout merde ! Le plus beau ce doit être le type qui arrive en marchant pépère dans un lieu assaillit de créatures, et dit aux gens planqués sous les tables de le suivre pour se mettre en sureté. Et les gens de se lever peinard à leur tour et de sortir tranquilles. Un passage secret qu’il a trouvé le mec ! Trop fort Hector !

« On aurait vraiment besoin d’un avion ! »
Plop ! « Ho! un avion » !
Plop « Oh ça tombe bien je suis pilote ! »

Heureusement le tout est sauvé par des effets spéciaux à couper le souffle pour un film réalisé en 1950 ! Pardon ? 2011 ? Ah bon on se fout de notre gueule alors. Vous voyez des images playstation ? Bon ben vous voyez alors… Les serpents géants sillonnent la flotte sans qu’il n’y ait la moindre vague, les victimes se débattent dans le vide avec un prédateur qui ne touche même pas leur mains, et même les trucages visuels sont consternants. Ah moins qu’on nous ait mal informés, aux dernières nouvelles, non, à l’intérieur des œufs de crocodiles, il n’y a pas de gelée de groseille…

Oh mon Dieu, non ! Du plastique rouge ! NOOOOON !

Quant à l’interprétation des acteurs qui fait la fierté de ces productions low cost on notera le retour (ouaiiiis !) de Deborah Gibson qu’on avait adoré dans Mega Shark vs. Giant Octopus ! Cette ancienne gloire fanée de la pop U.S des années 80 est décidément une sacrée actrice ! Être ridicule même quand on crie il faut le faire ! A ses côtés, Tifanny, autres anciennes gloires pop 80’s U.S. qui à de gros lolos donc qui se passe de cours de comédie. Un peu comme si on avait Julie Pietry et Jeanne Mas dans un téléfilm catastrophe de Nrj 12 quoi…

Tristesse, culpabilité, actor studio, gros lolos…Bravo les filles !

Le top c’est quand même que leurs persos sont non seulement mal interprétés, mais en plus sont de belles gourdasses. La bêtise de l’écolo blonde à délivrer des pythons dans la nature (sérieusement ?) n’est égalée que par la crétinerie de la rouquine à doper aux emphét’ des Alligators (normal). Heureusement qui vient à la rescousse pour sauver tout ce beau monde ? CRUZ messieurs dames ! Mais ouais ! Le vrai ! Celui de Santa Barbara quoi ! Ah le choc ! Et même s’il joue aussi mal que dans son ancien soap, c’est quand même lui qui s’en tire le mieux !

« Ariba ! yé crois qué yé atteri dans oune putana de nanardos ! »

Décidément les voyages dans la constellation nanardus maximus ne nous décevra jamais. Alors vous aussi laissez-vous tenter par les effets spéciaux miteux, le talent en carton des acteurs , le montage surréaliste, les faux raccords de ouf ! Et joignez-vous à nous ! Entrainez-vous à faire des titres de films de monstres minables. Vous verrez c’est facile ! Mégacarpe Vs Escargoïde, Giant hamster Vs Mégafourmisorus, ou même Mégataupe vs Tapirosaurus !

Mégapython Vs Gatoroïd un film de Mary Lamber avec Deborah Gibson, Tiffany Renee Darwisch, A. Martinez
Disponible en DVD et blu ray (mais oui !)

Pr Wicked

Dans la même galaxie
Mega Shark vs. Giant Octopuss
Mega Shark vs Crocosaurus
Piranahconda
L’attaque du requin à deux têtes

Publicités

6 réflexions au sujet de « Mégapython Vs. Gatoroïd – La mandale titanosoresque !! »

  1. C’est ça qu’est bon avec Asylum ! T’es sûr que si t’en lâches un comme ça en soirée, tu peux la sauver (la dite soirée) d’un échec cuisant à coup sûr !
    Rires, larmes, hurlements de terreur, etc. garantis !

    Et sinon, en ce qui concerne l’article en lui même, bein comme d’hab’, j’adore. Y’a tous ces petits renseignements useless dans la vie normale qui ont tout leur sens ici pour saisir le poids de ce dont on parler.

    chanj pa jte kif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s