Le jour où la terre s’arrêta – 1951 – Il vint en paix

Amis de la dernière séance intergalactique bonjour. Au programme aujourd’hui, « Le Jour où la Terre s’arrêta » (The Day the Earth Stood Still) un film réalisé par le grand Robert Wise, sorti en 1951. Robert Wise on lui doit des merveilles comme « La malédiction des Hommes chats » (1943), « West side Story »(1961) ou encore « La maison du diable » (1963). « Le jour où la terre s’arrêta » est un film engagé, et reste une référence ultime citée encore de nos jours au point d’avoir eu son (navrant ) remake en 2008. Asseyez-vous dans votre fauteuil rouge, la lumière s’éteint, ça va commencer

Synopsis : Klaatu, un extraterrestre et son robot géant Gort atterrissent à Washington au lendemain de la seconde guerre mondiale, en pleine course à l’armement nucléaire. Contrairement à l’affolement général, il apporte un message de paix mais exige de s’adresser directement aux leaders du monde entier. Guerre froide oblige cela s’avèrera plus compliqué que prévu, l’obligeant à prendre des mesures radicales.

Arrivé par hasard à la réalisation, Robert Wise, on lui doit tout de même le montage de Citizen Kane  (1940) rien que ça ! Le montage le plus scotchant du cinéma en fait. L’homme est donc très doué. Alors quand il décide de se mettre à la science-fiction, genre qui a toujours été un moyen détourné de critiquer le monde contemporain, il ne déroge pas à la règle. Sortant en pleine guerre froide (la guerre de Corée venait d’éclater), Ce film a laissé une impression marquante par sa façon d’associer entre elles les deux hantises majeures américaines de son époque : la course aux armements nucléaires et les OVNI.

Terreur sur washington ! Des communistes ? Non ! des extra terrestres !

Klaatu vient en paix, pour avertir que si les hommes amène leur arme nucléaire dans les fusées, la communauté galactique va se fâcher très fort. Plutôt que d’écouter nos bons ricains dégainent et le blesse… A la main. Un messager venu du ciel incompris par les hommes…attendez voir, mais c’est qu’en plus il nous met une métaphore christique Mr Wise ! Regardez plutôt Un message de paix, il choisit comme nom d’emprint humain Carpenter (charpentier), sa seule force est sa parole, mais a recourt à un « miracle » pour attirer l’attention. Quant au robot Gort, il tient la place du Saint-Esprit, au coté de Klaatu, mais inatteignable par les Hommes. Une triple métaphore donc que ce film où le Christ vient dire aux Hommes d’arrêter leur course à l’espace et à l’armement.

Il vient en paix. Les Hommes n’aiment pas ça !

Car c’est bien la bêtise et la violence humaine que dénonce Robert Wise dans Le jour où la terre s’arrêta.Cupides, traitres, violents, ce n’est pas pour rien que son plus proche ami sera ce gamin , trop jeune pour avoir été contaminé par la méfiance et l’esprit perverti des adultes qui ne savent plus écouter les avertissements. L’autre personne réceptive sera un éminent savant par définition moins obtus que le commun des mortels, ce qui n’est que logique puisque ce sont tout de même ses pairs qui ont conçus la bombe H.

Science, innocence, les clés de l’ouverture d’esprit

Délivrant son lot de scène à suspens avec talent, Le jour où la terre s’arrêta est un film fondateur de la science-fiction au cinéma. Un film qui parvient à la fois à tenir en haleine et à délivrer un message social. Certes on peut se dire qu’il est bien commode que Klaatu ait une apparence humaine et parle anglais, mais son avertissement sur nos violences, nos armes de destructions massives et nos difficultés à mener une entente mondiale font du film un classique toujours pertinent.

Une science fiction qui tiens encore la route plus de 50 après, sur le fond et sur la forme

Bien moins spectaculaire et plus profond que bien des films d’extraterrestre de cette époque Le jour où la terre s’arrêta avec des effets spéciaux toujours crédibles a bien mieux vieillit que beaucoup d’entre eux. Au point que la phrase « Klaatu Barata Nekto » se retrouvera dans Tron et dans Evil dead 3 L’armée des ténéebres, et que Tim Burton en emprunta toute l’ouverture pour son Mars Attacks. Eternel, incontestablement.
Votre programme du vendredi soir est disponible en streaming version française ici

Le Jour où la Terre s’arrêta un film de Robert Wise avec Michael Rennie, Patricia Neal, Hugh Marlowe
Disponible en blu ray et DVD

Pr Wicked

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s