Lawrence d’Arabie – Le blu ray de l’année

lawrence-arabia-600x402Si l’on devait dresser la liste des grandes fresques historiques emblématiques du cinéma, ce film arriverait très certainement en tête. Film fleuve, ambitieux, portant sur un homme au destin plus grand que nature, « Lawrence d’Arabie » est de ces monuments du cinéma que tout cinéphile se doit de connaître. De cadres soignés en images somptueuses, ce bijou est désormais disponible en HD après une restauration inouïe de la bienveillante fondation de Martin Scorsese. Indispensable

Lawrence_Arabie_BR-204x300Synopsis : Le destin hors du commun de l’officier britannique T. E. Lawrence, qui mena la révolte arabe contre l’occupant turc au cours de la Première Guerre mondiale. Indiscipliné et aventureux, cet officier deviendra une légende en unissant les peuples Arabes, non sans dommages moraux.

Adapté des Sept Piliers de la sagesse, son récit autobiographique, Lawrence d’Arabie est ce qu’on peut qualifier sans prendre aucun risque de chef d’œuvre absolu. Son réalisateur David Lean également connu pour Le pont de la rivière Kwai, et le Docteur Jivago est un adepte de ce genre de fresque historique dans lequel il excelle (ça tombe bien, on adore ça). Ce réalisateur, comme Kubrick ou Hitchcock, devait la grandeur de ses films à sa minutie extrême. Rien dans ce film de 3h40 n’est laissé au hasard.

La science des transitions dont Spielberg s'insipirera. Quand Lawrence souffle l'allumette, on arrive sur un couché de soleil. Legendaire

La science des transitions . Quand Lawrence souffle l’allumette, on arrive sur un couché de soleil. Légendaire

Les cardes sont composés en effet au millimètres, chaque angle déjà définit à l’avance, ainsi que les couleurs ou les focales de caméras. L’illustration la plus frappante de cette volonté de maitrise de l’image est cette scène devenue légendaire où Lawrence voit arriver un chameau au loin. Un plan fixe et long qui reproduit l’illusion d’optique d’un mirage. Très complexe à filmer, Lean passera des jours à peaufiner cette effet pour arriver finalement à une image d’une beauté inouïe.

L'obsession de l'image parfaite par David Lean

L’obsession de l’image parfaite par David Lean

Il en va de même des mouvements de caméras et des couleurs utilisées. Chaque plan du film suit un mouvement identique partant de gauche pour finir à droite. Une volonté de Lean qui voulait ainsi souligné la thématique du mouvement qui animait T.E. Lawrence. Idem pour les couleurs là encore au service du message du film. On part en effet d’une palette de couleurs chatoyantes et vives qui pâliront au fur et à mesure pour arriver à une dominante grisâtre, voire calcaire. Ce changement est évidemment volontaire et souligne la changement de personnalité du héros, d’abord idéaliste puis sanguinaire incontrôlable perdu entre idéaux et pulsions guerrières.

couleurs vives, et optimisme. Avant la tourmente

couleurs vives, et optimisme. Avant la tourmente

Car avant d’être une épopée historique, Lawrence d’Arabie est avant tout une odyssée personnelle. Celle d’un idéaliste qui perd son innocence. Il en ressort la trajectoire d’un personnage ambigu qu’on commence par adorer pour l’aimer de moins en moins. Le scénariste du film Robert Bolt explique « Lorsque les hommes font la guerre, leurs plus grandes qualités se retournent contre eux. Leurs vertus sont mises au service de la destruction et du carnage. En temps de guerre, nous n’avons pas besoin de chercher un vilain, les héros suffisent… ». Or donc point de méchant. Celui qu’on aime devient celui qu’on aimerai aussi voir échouer. Une contradiction de sentiments chez le spectateur qui contribue à de la richesse folle du film.

Son poignard-miroir à present taché, sa robe brunie, le desert plus pâle. Lawrence est changé par la guerre et devient un autre

Son poignard-miroir à présent taché, sa robe brunie, le désert plus pâle. Lawrence est changé par la guerre et devient un autre

Ajoutez à cela la Bande originale oscarisée et inoubliable de Maurice Jarre pour porter ces images sublimes, et vous êtes au paradis des cinéphiles. Monument de la musique de film à ranger aux côtés des thèmes d’Autant en emporte le vent et du Pont de la rivière Kwai, peu de B.O ont une telle puissance d’évocation. C’est dire si l’on est heureux qu’autant de soin ait été apporté à la remasterisation de cette piste sonore, ainsi que de la restauration de l’image effectuée par la fondation de Martin Scorsese. Ainsi ces changements chromatiques et la magnificence des images saute encore plus aux yeux.

Non mais ce bleu ! et ce désert ! Raaaah !

Non mais ce bleu ! et ce désert ! Raaaah !

Parce que devant le boulot effectué pour l édition HD, on a ramassé notre mâchoire . Forts de bonus incluant un témoignage de Spielberg qui doit au film sa passion pour les transitions elaborées, les fresque historique et le désert (Indiana Jones, bonjour), d’interview de Peter O’Toole lui-même, mais aussi d’Omar Sharif et de documentaires sur le tournage du film, ce blu ray c’est du caviar pour votre équipement HD et vos petits yeux tout mignons (si,si !). En un mot comme en cent, si vous avez des amis cinéphiles autour de vous, allez-y les yeux fermés pour Noël… Vous pourrez leur piquer !!

Lawrence d’Arabie un film de David Lean Avec Peter O’Toole,
Anthony Quinn, José Ferrer

Pr Wicked

Publicités

2 réflexions au sujet de « Lawrence d’Arabie – Le blu ray de l’année »

  1. Il est rare de trouver une page/blog qui puisse traiter du cinéma dans un éventail aussi large, allant du dernier dessin animé en images de synthèse à un monument cinématographique indémodable de 1962 en passant par une bonne daube signée les studios The Asylum ou une série B mythique des années 50.
    Merci beaucoup pour ça. Et le reste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s