Maman, j’ai raté l’avion – Le conte réaliste en cartoon

home-aloneChris Columbus. Ce nom, si vous ne le connaissez pas, vous aimez pourtant l’homme qui se cache derrière depuis des décennies déjà.
 Scénariste de Gremlins, des Goonies, du Secret de la pyramide, réalisateur des deux premiers Harry Potter. Columbus c’est le père Noël du cinéma. Avec Maman j’ai raté l’avion il réalise un conte de Noël très cartoonesque, mêlant récit initiatique, film familial et gros délire régressif. Attention, Kévin arrive !


maman-j-ai-rate-l-avion-af--gSynopsis : La famille McCallister a décidé de passer les fêtes de Noel à Paris. Seulement Kate et Peter McCallister s’aperçoivent dans l’avion qu’il leur manque le plus jeune de leurs enfants, Kevin, âgé de 9 ans. D’abord désespéré, Kevin reprend vite les choses en main et s’organise pour vivre le mieux possible. Quand deux cambrioleurs choisissent sa maison pour commettre leurs méfaits.

Maman j’ai raté l’avion est une sorte de conte réaliste. Columbus donnent les explications les plus rationnelles du monde à expliquer comment en comptant par erreur un voisin à la place de leur fils, les McCallister oublient leurs fils. Pourtant il fait de cet oubli le résultat du vœux de Kevin fait une veille de Noël. Comme dans La vie est belle avec James Stewart , comme dans l’histoire de Scrooge, Kevin obtient ce qu’il souhaite, et va le regretter. La scène qui suit le vœux où le vent souffle les éléments se déchaînent et la camera zoom de manière inquiétante sur un visage de père noël en est l’illustration parfaite. Du surnaturel, expliqué rationnellement.

Maman McCallister : "Attention à ce que tu souhaite Kevin, tu pourrais l'obtenir "

Maman McCallister : « Attention à ce que tu souhaites Kevin, tu pourrais l’obtenir « 

A partir de cette situation « surnaturelle », le film explore intelligemment les fantasmes enfantins. Tout d’abord celui d’avoir la maison pour soi. Quel gamin n’a jamais rêvé d’avoir la maison pour lui tout seul et la transformer en terrain de jeu géant ? De la luge dans l’escalier , au pillage de la tirelire du grand frère, en passant par des coupes de glaces géantes tard devant des films de gangsters, sans oublier une visite par l’armoire de la salle de bain de papa. Kevin s’en donne à cœur joie et nous ramène à cette frustration qu’est celle de notre enfance.

C'EST LA FÊÊÊTE !!

C’EST LA FÊÊÊTE !!

L’autre dimension des fantasmes de l’enfance exploitée est celle des peurs. Le vieux à la pelle qui erre menaçant dans la rue, dont on dit qu’il est un tueur. Mais aussi et surtout les cambrioleurs qui pourraient vouloir entrer dans la maison. Ces fameux « inconnus » à qui ils ne faut pas parler. Évidemment le film ne se veut pas une étude de la psyché enfantine, mais si il fonctionne autant c’est qu’il nous ramène de manière inconsciente à toutes ces peurs primales.

Le tueur à la pelle... Brrrr

Le tueur à la pelle… Brrrr

A partir de cette solide base Columbus nous pond un festival digne d’un Tom et Jerry plus que jubilatoire pour n’importe quel grand gamin. Kevin et ses astuces à la MacGyver va rendre la vie impossible à ces deux cambrioleurs (forcement) incroyablement idiots . Petites voitures, pots de peintures, colle ultra forte, poignée chauffante, c’est le festival de la débrouille de gosse face aux vilains pas beaux !

Joe Pesci dans un cartoon, forcement on aime !

Joe Pesci dans un cartoon, forcement on aime !

Et puis Maman j’ai raté l’avion c’est aussi un très joli message (cucul pour certains, mais nous on aime) sur la famille. Kevin comme dans les contes récupérera sa famille seulement lorsqu’il aura compris à quel point il l’aime sa famille. Pour cela il lui aura fallu surmonter ses peurs d’enfants en parlant au vieil homme effrayant et en le faisant renouer avec son fils. L’amour triomphant les familles reviennent .

Kevin, Maman est rentrée !

Kevin, Maman est rentrée !

Chris Columbus, le type qui a signé les films pour enfants les plus incontournables de la saison des fêtes depuis deux générations offre avec Maman j’ai raté l’avion son film le plus drôle et familial . En prenant une base de conte de fée et exploitant les fantasmes de l’enfance il nous emmène dans une folle aventure cartoonesque auquel aucun (grand enfant) ne peux rester insensible.


Maman j’ai raté l’avion un film de Chris Columbus Avec 
Macaulay Culkin, Joe Pesci, John Heard

Pr Wicked

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s